Boiron-Granger

Des problèmes à Boiron-Granger

Bonjour à tous,


Depuis longtemps de jeunes enfants avaient pris l'habitude de venir perturber les entraînements de l'école d'athlétisme sur le stade Boiron-Granger les mercredis après-midi. Les enfants comme les éducateurs étaient l'objet d'agressions verbales. Ces incidents prenant de plus en plus d'ampleur, nous en avons fait part à la Direction des Sports de la Mairie de Villeurbanne en date du 18 avril.

Une réponse nous est parvenue le mercredi 23 au matin :

"Il est difficile de prévoir et de prévenir tous les incidents sur les sites sportifs.

Toutefois, j’ai sollicité les collègues de la Police municipale afin qu’ils effectuent des patrouilles régulièrement sur le complexe sportif de Boiron Granger, en particulier, le mercredi."

Le même jour les faits se sont aggravés, puisque, en cours d'entraînement, des enfants de notre club ont été agressés physiquement, nécessitant une intervention immédiate de nos éducateurs. Devant la virulence des agresseurs, nous avons du faire appel à la Police Municipale qui est intervenue et a interpellé les auteurs des faits. Entre temps ceux-ci avaient fait appel à des « grandes soeurs » qui ont également agressé l'une de nos éducatrices, Farah Clerc.

Plusieurs plaintes ont été ou sont en cours d'être déposées au Commissariat de Villeurbanne, par Farah Clerc, ainsi que par les parents des enfants agressés. Par ailleurs une main-courante a également été enregistrée au nom du club, ce jeudi.

CommeThomas Verro, responsable de l'école d'athlétisme de l'ASVEL, et Farah Clerc l'ont fort bien expliqué aux enfants et parents présents à l'issue de l'entraînement, nous mettrons tout en œuvre pour éviter le renouvellement de tels faits et assurer la sécurité des enfants qui nous sont confiés. Les prochains entraînements du mercredi (à partir du 14 mai) feront l'objet d'une vigilance particulière de la part des éducateurs et des dirigeants du club. La présence sur le terrain des parents qui seraient disponibles lors de ces premières séances et surtout à la sortie du stade, ainsi que d'adultes du club serait également la bienvenue, le temps de s'assurer que le climat soit redevenu normal.

La Police Municipale a également interdit à ces jeunes de se trouver sur le stade à partir de 16h et nous a assuré qu'ils feraient respecter cette règle en effectuant des visites régulières les mercredis après-midi.

L'absence de gardien et de clôture du stade rend celui-ci très perméable à toute intrusion, mais s'agissant d'un équipement municipal, nous avons le droit d'exiger que la sécurité des enfants (et des adultes) qui y évoluent soit assurée. Nous ferons en sorte que ce soit à nouveau le cas.

Les témoignages écrits des parents présents sur le stade au moment des faits nous seraient précieux pour peser sur les actions qui doivent être mises en œuvre.

Nous avons pour but que le stade Boiron-Granger redevienne ce qu'il n'aurait jamais du cesser d'être : un lieu dédié au sport, à la santé et à la convivialité et nous ne doutons pas que les services municipaux mettront tout en oeuvre pour y parvenir. Un nouveau courrier reçu ces dernières heures de la Direction du Sport nous laisse augurer qu'il en sera bien ainsi.


Sportivement,

Trieu Ngo, Président

Christian Guenneau, Secrétaire Général


ASVEL Athlétisme, 25.04.14, 00:53
ce site a été créé sur www.quomodo.com